• Gautier Winter

Réduire l'empreinte carbone des bâtiments

Des systèmes constructifs différents


Woody par l’Atelier du Pont


Parce qu’il frôle le bois de Vincennes, le bâtiment de Santé Publique France a été totalement pensé à partir de matériaux naturels biosourcés et/ou recyclables. Cette proposition architecturale, à l’aune des chantiers durables, a été imaginé par l’Atelier du Pont co-fondé par Anne-Cécile Comar et Philippe Croisier. Rencontre.




Comment a été conçu le projet architectural “Woody”?



Nous devions changer nos manières de penser l’espace et adopter des systèmes constructifs à l’image d’un bâtiment qui devait s’inscrire dans le futur du travail autour de la santé. Le bâtiment a été entièrement conçu en bois. Toute son ossature est en bois. Le plancher, les façades intérieures et extérieures sont en bois. Nous avons utilisé des procédés de construction et des matériaux naturels, recyclables, sans solvant ni plastique.





Quelle symbolique souhaitiez-vous donner au projet ?


Le plan est dessiné comme un fagot de bois posé au sol. Nous voulions qu’il ait une forme de bras ouverts pour reprendre le symbole de Santé Publique France qui travaille jour après jour à la protection des Français. Nous trouvions important que le bâtiment soit représentatif de leurs missions quotidiennes. Nous devions donc retrouver une exemplarité dès le plan. Le projet met en place un lieu de travail agréable à vivre. Nous avons voulu prendre en compte le bien-être des usagers de la cafétéria, aux salles de conférences, en passant par la simple pause café à la sortie des escaliers.



Le projet a été livré en milieu d’année 2019. À quoi ressemble aujourd’hui Santé Publique France ?


Les espaces de travail sont lumineux, clairs, bien insonorisés et largement ouverts sur le paysage environnant. Les escaliers sont généreusement dimensionnés et éclairés naturellement. L’idée pour nous était d’inciter le plus possible les déplacements à pied d’un étage à l’autre. Nous évitons ainsi l’usage de l’ascenseur. Les espaces communs sont conçus pour favoriser les échanges et réunions informelles. Le restaurant et les petits cafés d’étages sont aménagés de façon à créer des lieux chaleureux et intimes. De grandes terrasses aménagées sont à disposition tout autour du bâtiment. On ne le voit pas encore car le projet vient d’être livré, mais trois jardins ont été imaginés de manière pédagogique déclinés. Ils reprennent les thèmes de plantes bénéfiques, maléfiques et nourricières.




Créé en 1997, L’atelier du pont compte aujourd’hui 35 collaborateurs. L’agence est pleinement engagée dans une démarche d’architecture bioclimatique et l’utilisation de matériaux biosourcés. Elle travaille à la mise en oeuvre de solutions habiles, créatives et innovantes. Pour des bureaux, des logements sociaux, des bâtiments publics ou des projets d’architecture d’intérieure.